20 avril 2009


Mon périple au Sénégal aura duré un mois.

J’y ai fait beaucoup de belles rencontres !

Merci à ceux qui ont croisé mon chemin,

Merci à ceux qui m’ont aidé à partir,

Merci à ceux qui ont eu confiance

et respect en mon projet,

Merci à tous !

 

Les belles rencontres

 

Ibrahim, le médecin du Poste de Santé

Ibrahima

 

Fatou, la sage-femme

Fatou

 

Les matrones : Ama et Aïta

ama1.jpg

mobilisationsociale27mars200918.jpg

 

Fatou, l’infirmière des consultations sage-femme

 

Fatou infirmière

 

Awa Faye, la puéricultrice

Awa Faye

 

Bassirou (Bass), fils d’Ibrahim

Bass

 

Djibi, coordinateur des stagiaires au Poste de Santé

djibi

 

Astou, vendeuse de tickets au Poste de Santé

Astou

 

Bintou, en tant que gérante de la pharmacie du Poste de santé

Bintou

 

Bintou et sa famille, chez qui je logeais pendant un mois

dimanchechezbintouetdaouda.jpg

Bintou et son mari Daouda

 

dimanchechezbintou1papandayecodoumoussa.jpg

les enfants Papa, N’Daye Codou et Moussa (Baba)

 

 

papaetmoussa.jpg

Papa et Moussa

 

 

mariamaetawa.bmp  

Mariama et Awa Sow, soeur et cousine de Bintou

 

 

aprsmidilaplage11.jpg

Omar, le frère de Bintou

 

 

Au fur et à mesure des articles,

vous goûterez aux difficultés  

du Poste de Santé de Niaga.

Manque de moyens évident…

Ibrahim et tous les agents du dispensaire

accueilleront avec plaisir

toute forme d ’aide,

si le coeur vous en dit !

 

Bonne lecture !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mobilisation sociale

28 avril 2009

Le vendredi 27 mars 2009, j’ai pu faire une mobilisation sociale.

Awa Faye, Bass et moi avons sensibilisé les femmes venant consulter au Poste de Santé, afin qu’elles participent au jeu question/réponse que nous avions préparé.

Tous les matins pendant 15 jours, nous avons abordé un sujet de prévention (VIH et grossesse, alimentation de la femme enceinte, paludisme, contraception…). Je parlais puis Awa Faye traduisait et étoffait ce que je disais, en Wolof.

C’était la causerie.

 

causerieplanningfamilial.jpg

 

causerie.jpg

 

causerieplanningfamilial2.jpg

 

causerieplanningfamilial3.jpg

 

 

 

La veille du grand jour, nous avons emballé tous les cadeaux (savons, sachets de lessive, bidons d’eau de Javel…), qui ont fait office de récompense à celles qui donnaient la bonne réponse aux questions lors de la mobilisation.

 

prparatifmobilisationsocilae.jpg

 

 

Le jour J, nous avons attendu les femmes qui sont arrivées petit à petit mais qui au bout du compte étaient très nombreuses !

 

mobilisationsociale27mars20092.jpg

mobilisationsociale27mars20093.jpg

 

mobilisationsociale27mars20096.jpg

 

mobilisationsociale27mars20099.jpg

 

mobilisationsociale27mars200910.jpg

 

mobilisationsociale27mars20098.jpg

 

 

Avec Awa, nous nous sommes présentées.

mobilisationsociale27mars200923.jpg

 

 

Et puis pour un peu plus d’ambiance, nous avons commencé par les « tam-tam » (sur des bassines !!) et la danse.

mobilisationsociale27mars200914.jpg

 

mobilisationsociale27mars200915.jpg

 

mobilisationsociale27mars200913.jpg

 

mobilisationsociale27mars200916.jpg

Astou
mobilisationsociale27mars200917.jpg

 

 

 

mobilisationsociale27mars200918.jpg
Aïta
 

Bien entendu, il a fallu que Laure la toubab danse aussi… devant tout le monde… ;o)

mobilisationsociale27mars200930.jpg

 

mobilisationsociale27mars200931.jpg

 

 

 

Une fois l’atmosphère plus conviviale, nous avons pu commencer le jeu.

Je posais les questions que j’avais préparé.

Awa traduisait en Wolof.

Les femmes donnaient les réponses. Celles qui répondait juste gagnait un lot.

 

mobilisationsociale27mars2009.jpg

 

mobilisationsociale27mars200919.jpg

 

mobilisationsociale27mars200924.jpg

 

mobilisationsociale27mars200925.jpg

 

 

Les réponses ont été données avec succès !!

 

 

Mise en place du partogramme

24 avril 2009

En obstétrique, le partogramme est un document médico légal, utilisé par toutes les sages-femmes.

Il permet de rassembler les informations sur l’évolution du travail d’une femme qui va accoucher, sous forme d’un graphique, comme ceci :

Mise en place du partogramme pdf partogramme.pdf

 

Ici au Poste de Santé, les patientes ont un carnet de suivi de grossesse, mais les papiers destinés au suivi du travail et à l’accouchement ne sont jamais remplis.

Je suis donc tout de suite intéressée par la mise en place du partogramme dans ce Poste de Santé.

Une fois le document créé par mes propres soins (à l’aide du modèle que je connais), imprimé et photocopié, j’en fais part dans un premier temps à Fatou la sage-femme.

 

FATOU la sage-femme et le partogramme

Elle est enthousiaste, mais la lecture du document prend de longues minutes… Elle est entrecoupée d’interpellations, de rigolades, le tout en Wolof bien entendu. Elle enlève alors ses lunettes, discute, rit et… se déconnecte totalement de ce que je suis en train de lui montrer…

Puis elle finit par remettre ses lunettes, et calmement, écoute à nouveau mes explications.

apprentissagepartogrammelaureetfatou.jpg

 

 

 

 

AMA la matrone et le partogramme

Peu de temps après, je le montre à Ama, la matrone. Elle le regarde avec attention mais ne dit rien, ne pose pas de question.

ama11.jpg

 

Un matin, j’arrive au Poste de Santé, Ama est en train de remplir le registre d’accouchements.

moi : « Ça va ? Il y a eu des accouchements cette nuit ? »

Ama : « Oui un. Ça va. »

moi : « Tu as fait un partogramme ? »

Ama : « Non… tu sais je suis un peu malade… et puis je n’ai pas vu les feuilles »

moi : « Mais si regarde, elles sont là, j’ai fait des photocopies. Je vois que la patiente a accouché à 19h21. Et elle est arrivée à quelle heure ? »

Ama : « … je ne sais pas… »

moi : « Elle est arrivée et elle a accouché tout de suite ? ou bien 2 heures après ? 5 heures après ? »

Ama : « … je ne sais plus… 2 heures, comme ça… »

moi : « bon je vais demander à l’aide soignante, peut-être qu’elle sait… Fatou (l’aide soignante) ? Tu te souviens à quelle heure est arrivée la patiente qui a accouché à 19h21 ? »

 

Fatou : « … heuuuu… non… oui…. à 13-14h »

(Ahhhhhh… Donc rien à voir avec ce que m’a dit Ama. Elle n’est pas arrivée 2h avant d’accoucher mais 6 heures avant !)

moi : « Ama, Fatou me dit que la patiente est arrivée à 13h, à 4 cm »

Ama : « Ça n’est pas moi, c’est elle qui l’a examinée »

(donc c’est l’aide soignante qui a examiné la patiente, et pas la matrone…)

moi : « Et toi tu l’as réexaminée avant l’accouchement ? »

Ama : « Non »

(bon ben c’est bien parti pour l’apprentissage du partogramme…)

moi : « Mais tu as envie d’apprendre ? »

Ama : « Oui mais tu écris et je regarde comment tu fais »

!!

 

 

Le dernier matin de travail au Poste de Santé, j’arrive et il y a beaucoup de travail (3 femmes qui vont accoucher).

Ama a fait un accouchement dans la nuit. Elle me dit tout de suite qu’elle a fait un partogramme, elle est très enthousiaste.

Je regarde et effectivement, elle a bien rempli comme il fallait, entre 23h et 1h du matin. Petit bémol, la patiente a accouché à 7h du matin, il n’y a donc aucun renseignement sur le partogramme entre 1h et 7h… !!

Ben oui à cette heure là, c’est la pleine nuit ! un p’tit repos s’impose tout de même !!! ;o)

Remplissage du registre d’accouchements

24 avril 2009

Je parcours le registre pour avoir une idée du nombre de naissances, et du type d’accouchement. Pour ce qui est de la fréquence, c’est bien ce qu’Ibrahim m’avait dit au téléphone, environ 360 naissances par an. Par contre, je suis surprise de lire que tous les accouchements sont normaux, sans complications, rapides, faciles quoi ! Étrange…

Un peu plus tard, une femme vient consulter avec son bébé pour une visite post-natale.

Je retrouve dans le registre le nom de la patiente, le jour de l’accouchement et les détails du travail et de la naissance : « Accouchement normal, rapide, naissance d’une fille etc. »

 

J’examine la mère et le bébé, tout va bien. Au moment de les laisser partir, la matrone me dit :

« Ah mais cet accouchement a été difficile hein ! »

moi : « Ah bon ? »

elle : « Oui la malade (la patiente) ne voulait pas pousser, c’était long ! »

moi : « Mais pourtant tu as noté dans le registre Accouchement normal, rapide  »

elle : « Oui mais c’était difficile hein ! Elle ne poussait pas, j’étais obligée de l’attacher à la table tellement elle était agitée, sinon, le bébé allait mourir ! »

 

Effectivement je comprends mieux pourquoi à la simple lecture du registre, on pense que tous les accouchements sont normaux et rapides ici… ;o)

Habitudes de vie et hygiène au Poste de Santé

23 avril 2009

LES REPAS

 

Tous les midis et soirs, une femme fait à manger au Poste de Santé, pour nourrir les agents. De grands plats avec couvercle nous sont apportés. Nous nous installons par groupe de 3 à 6 autour, nous enlevons le couvercle et chacun, avec sa cuillère ou sa main, mange dans le plat.

Généralement, nous nous asseyons à terre, après avoir disposé un tissu faisant office de nappe.

Un jour, je rentre dans la salle de consultations sage-femme, et je vois Fatou la sage-femme et Ama la matrone en train de manger leur plat. Elles sont toutes les deux assises sur la table d’examen, le plat entre elles deux. Elles papotent, rigolent et mangent avec bonne humeur.

Je trouve ça étrange de manger dans la salle de consultations et qui plus est, SUR la table d’examen !

Mais finalement, une semaine plus tard, je mets mes attitudes précieuses de côté et je finis par faire comme elles. Je m’installe sur le lit en skaï, là où toutes les patientes ont posé leurs fesses, là où une désinfection n’a pas été faite depuis… … … bref, là où des microbes de toutes sortes doivent grouiller en pagaille…

On a pris la peine de disposer un torchon sous le plat, histoire que le plat, lui, ne soit pas à même la table d’examen, tout de même !

On déguste notre repas, c’est délicieux et on a faim. Mes collègues parlent entre elles, rigolent et de temps à autre, crachent une arête de poisson dans leur main gauche, et le jette au sol. Ben ouais, normal… par terre, en salle de consultations…

Une fois le repas terminé, nous rangeons tout et nous replions consciencieusement le petit torchon qui était sous le plat et sur la table d’examen, et nous le posons avec précaution près du lavabo. C’est donc ce petit torchon douteux que nous attraperons après s’être lavés les mains, pour se les essuyer ;o)

 

 

 LES ABLUTIONS

 

Dans ce pays où la majorité de la population est musulmane (90%), les hommes et les femmes font plusieurs prières par jour, et aussi des ablutions.

C’est le petit matin, il est 6h. Une  femme va bientôt accoucher. Elle est sur la table d’accouchement, et souffre en silence.

Je me penche sur son ventre pour écouter les bruits du coeur du bébé avec le stéthoscope de Pinard. « boudoum boudoum boudoum… ». C’est bon, tout va bien.

Je relève la tête et là, je vois la matrone, la jambe relevée et le pied dans l’évier de la salle d’accouchements, en train de se frotter les orteils et les talons, ou plutôt, de faire ses ablutions de l’aube !

Je n’en crois pas mes yeux, je retiens mon envie de rire, la scène est tellement invraisemblable…

Une fois la jambe droite sortie de l’évier, elle relève à nouveau son pagne, lance l’autre jambe et effectue la même opération avec son pied gauche. Ensuite, elle se mouille le visage et en profite pour cracher, puis s’éclipse de la pièce.

Et maintenant, voilà l’aide soignante qui exécute les mêmes gestes !

Pendant ce temps et à un mètre derrière, la patiente est toujours allongée sur la table , elle va bientôt accoucher.

Finalement, je remarque que cet évier sert à tout : se laver les mains, rincer les instruments après un accouchements, mais aussi, faire la vaisselle après les repas et… y tremper les pieds !!

 

 

COQUET !…

 

La plupart des femmes qui travaillent au Poste de Santé sont magnifiques quand elles arrivent le matin pour travailler : boubou coloré, bien ajusté, coiffure impeccable, bijoux multiples, maquillage…

Avant de se mettre au travail, il y a d’abord 1/2 heure, voire 1 heure où elles discutent, assises ou allongées sur les lits de la chambre de garde. Elles boivent un café, mangent du pain, des oeufs.

Ensuite seulement, elles mettent le haut d’une tenue de travail et gardent en bas leur pagne ou leur pantalon brillant, ainsi que leur belles chaussures qui font « clac clac » lorsqu’elles marchent.

Toute la journée, elle garde leur blouse, aussi bien pour soigner une plaie, que pour porter un enfant, prendre une tension, ou bien manger, aller à la boutique en face du Poste de Santé ou à l’autre bout du village.

Bien entendu, je me suis mise au parfum, en mettant  une fois de plus, mes états d’âme de côté… juste pour un mois, avant de retrouver la stricte (et excessive) hygiène du milieu hospitalier français…

En dehors du Poste de Santé

22 avril 2009

Un dimanche avec ma famille d’accueil

Préparation du tiep bou dien (riz au poisson) avec Bintou.

Nous allons d’abord au marché. Bintou prend son seau et son porte monnaie. Je la suis et j’observe… Elle déambule nonchalamment entre les stands, discute, prend son temps pour choisir le poisson, l’aubergine, les tomates, la carotte qu’il lui faut.

Chaque vendeuse a sa portion de table, ombragée par de vieilles taules. Elles attendent calmement celle qui s’arrêtera à leur table. Certaines ont un enfant sur les genoux ou dans le dos, d’autres agitent doucement un morceau de papier au dessus de leurs marchandises, pour faire fuir les innombrables mouches…

Nous rentrons et commençons à éplucher les légumes.
Bintou est ravie de m’expliquer, de me monter ce qu’il faut faire. La préparation du repas est bien plus qu’une corvée destinée à remplir des ventres, c’est une réelle tâche artistique.

dimanchechezbintou9.jpg
Ses mains sont agiles et expérimentées. Elle manipule les légumes, le poisson et les ustensiles de cuisine avec aisance. C’est une jolie scène de vie qui se déroule sous mes yeux, et j’y participe :o )

dimanchechezbintou10.jpg

dimanchechezbintou16.jpg

dimanchechezbintou17.jpg

dimanchechezbintou22.jpg

dimanchechezbintou32.jpg

dimanchechezbintou33.jpg

dimanchechezbintou42.jpg

 

Pendant ce temps, Awa et Mariama lave le linge, une quantité impressionnante… Dur !

dimanchechezbintou34.jpg

dimanchechezbintou41awa.jpg

 

Les enfants patientent, jouent, font des combats de lutte ;o)

jeuxavecmoussapapaetndayecodou.jpg

 

dimanchechezbintou3.jpg

dimanchechezbintou46ndayecodou.jpg

dimanchechezbintou11papa.jpg

 

dimanchechezbintou24.jpg

combatdelutte5.jpg

combatdelutte.jpg

combatdelutte4.jpg

dimanchechezbintou27.jpg

dimanchechezbintou19.jpg

 

Quelques heures pour préparer le Tiep Bou Dien…

Quelques minutes pour le manger !
dimanchechezbintou50.jpg

dimanchechezbintou51.jpg

 

 

 

 

Du temps passé avec Moussa

 

Moussa n’est pas vraiment un fan de l’école… Je fais du soutien scolaire avec plaisir :o )

rvisionsavecmoussa.jpg

rvisionsavecmoussa1.jpg

 

 

 

Du temps passé avec les enfants

 

« Dé-tressage » des nattes de N’Daye Codou

dtressagendayecodou.jpg

dtressagendayecodou1.jpg

 

Jeu de billes, de basket…

jeuxavecmoussapapaetndayecodou6.jpg

moussaetpapa.jpg

moussaetpapa1.jpg

jeuxavecmoussapapaetndayecodou3.jpg

jeuxavecmoussapapaetndayecodou1.jpg

 

 

 

Une après-midi passée à la plage

avec Bintou, Daouda, Omar, Moussa, Papa et N’Daye Codou

 

aprsmidilaplage1.jpg

aprsmidilaplage2.jpg

aprsmidilaplage5.jpg

aprsmidilaplage6.jpg

aprsmidilaplage9.jpg

aprsmidilaplage10.jpg

aprsmidilaplage12.jpg

aprsmidilaplage13.jpg

aprsmidilaplage14.jpg

aprsmidilaplage15.jpg

aprsmidilaplage16.jpg

aprsmidilaplage17.jpg

A quoi ressemble le Poste de Santé ?

20 avril 2009

Panneau dans la rue du village, indiquant l’entrée du Poste de santé

postedesantdeniague2.jpg

 

 

Le Poste de Santé

 

postedesantdeniague13.jpg

postedesantdeniague12.jpg

Comme vous le voyez, les moutons font partie du Poste de santé, ils sont presque membres du personnel :o )

 

Bintou, dans la pharmacie

postedesantdeniague11pharmacieavecbintou.jpg

 

La salle de consultations sage-femme

postedesantdeniague6salleconsultationssagefemme.jpg       postedesantdeniague9salleconsultationssf.jpg     salle cslt SF

Les consultations sont finies, détente et discussion entre femmes avant le retour chez soi.

De gauche à droite : Fatou sage-femme, Fatou infirmière, Ama matrone.

 

La salle d’accouchements

postedesantdeniague19.jpg

Remarquez le chien à la porte d’entrée e la salle de naissances !

 

 

postedesantdeniague20.jpg

 

postedesantdeniague15.jpg

Une table d’accouchement qui n’est pas règlable, ou plutôt qui ne l’est plus, la femme est donc à plat dos pour accoucher.

 

 

postedesantdeniague16.jpg

Une balance pour peser le bébé : on le pose à même le métal, wahou! un bon p’tit coup de froid dans le dos dès les premières minutes de vie !

Un poubelle jaune, vidée quand elle est pleine, puis repositionnée à sa place…

 

postedesantdeniague17.jpg

Un seul et unique plateau d’accouchement, avec ciseaux, pinces, perce membranes qui seront lavés à « l’Omo » (c’est la lessive), puis passés à l’eau de Javel après chaque accouchement.